Comment se former aux métiers de bouche ?

formation métiers bouche

Nathalie Gomez

Nathalie GOMEZ

Directrice du CFA des Métiers de la Viande

En tant que centre de formation d’apprentis bouchers, nous accueillons un public entre 15 et 25 ans. Parmi nos premières années, nous proposons des formations à des jeunes qui sont déjà titulaires d’un diplôme. Nous avons une demande de plus en plus importante de jeunes avec une formation post bac.
Nous formons à un premier diplôme, le CAP, qui permet une insertion sous diverses enseignes dans le monde du travail en tant qu’ouvrier.
Puis, dans un deuxième temps, nous formons au brevet professionnel, qui permet au titulaire du diplôme d’« être hautement qualifié ». Le BP (brevet professionnel) ouvre à des postes de manager dans une grande enseigne, mais permet, surtout, de reprendre des boutiques et de pérenniser le métier.

formation métiers bouche

Emmanuel Sulzer

Emmanuel SULZER

Chargé d’études au Département Entrées
et Évolutions dans la Vie Active

On sait que les métiers de bouche, dans leur ensemble, restent l’un des secteurs où l’on peut s’insérer avec un diplôme de niveau 5, soit un CAP. 65% des CAP sont préparés par voie de l’apprentissage.

formation métiers bouche

L’apprentissage, au sens traditionnel du terme, remonte au Moyen-Âge. Il y a eu une rupture en 1987 avec la loi Séguin qui a ouvert l’apprentissage à tous les niveaux de diplômes et abaissé la barrière des âges. Cela a permis de relancer la voie de formation qui était un peu en déclin dans les années 80.
Dans les entreprises artisanales, notamment alimentaires, le CAP reste un diplôme qui permet l’accès à un métier. Il y a une congruence entre le diplôme, l’aptitude professionnelle et un métier identifié comme tel. D’autre part, les entreprises de type artisanal, à mon sens, se prêtent mieux à la mise en œuvre de l’apprentissage que des entreprises de type industriel.

POUR ALLER PLUS LOIN...