Lexique

Produits bio

Les produits bio sont des produits sans engrais, ni pesticides de synthèse et naturel. C’est un produit issu de l’agriculture biologique, autrement dit qui revendique la non-utilisation totale de produits chimiques. En France, il doit contenir au moins 95 % d´ingrédients issus d´un mode de production biologique « mettant en œuvre des pratiques agronomiques et d´élevage respectueuses des équilibres naturels de l´environnement et du bien-être animal ». Il ne peut contenir aucun organisme génétiquement modifié (O.G.M.).

Source : Larousse, 2016 ROSE Durable

Agriculture bio

D’après l’agence Bio

L’agriculture biologique est un mode de production et de transformation respectueux de l’environnement, du bien-être animal et de la biodiversité, qui apporte des solutions face au changement climatique.

Les aliments bio sont produits à partir d’ingrédients cultivés sans produits chimiques de synthèse et sans OGM (organismes génétiquement modifiés). Ils ne contiennent ni exhausteurs de goût, ni colorants, ni arômes chimiques de synthèse. L’utilisation d’additifs est très fortement limitée.

Le mode d’élevage biologique est fondé sur le respect du bien-être animal. Les animaux disposent obligatoirement d’un accès au plein air et d’espace. Ils sont nourris avec des aliments bio principalement issus de la ferme et sont soignés en priorité avec des médecines douces.

Les produits bio sont contrôlés à tous les stades. Aux contrôles effectués sur l’ensemble des produits agroalimentaires s’ajoutent des contrôles spécifiques à la Bio, réalisés par un organisme indépendant agréé par les pouvoirs publics. Le logo bio européen et le logo AB garantissent que le produit respecte les règles de l’agriculture biologique.

L’agriculture biologique s’inscrit au cœur du développement durable. C’est un engagement pour le bien-être des générations futures.

Agro écologie

Actu-Environnement

Démarche scientifique attentive aux phénomènes biologiques qui combine développement agricole et protection/régénération de l’environnement naturel.

Elle est à la base d’un système global de gestion d’une agriculture multifonctionnelle et durable, qui valorise les agro-écosystèmes, optimise la production et minimise les intrants.

A travers Fermes d’avenir, Maxime de Rostolan promeut l’agroécologie, une pratique qui va au-delà de l’agriculture bio : « C’est une approche intégrale qui consiste à préserver d’avantage l’environnement, la biodiversité, la qualité des sols … Elle n’utilise aucun produit de synthèse et travaille en imitant les fonctionnements des écosystèmes naturels. Nous utilisons donc le paillage, le compost, des fertilisants naturels…L’agriculture bio répond à un cahier des charges bien précis qui ne respecte pas forcément tout l’écosystème des terres agricoles. Le label Bio est un bon début, mais il serait bon de réfléchir à un label qui aille encore plus loin et intègre des paramètres systémiques (commercialisation locale, juste rémunération des producteurs,…).»

Pesticide

Substance chimique utilisée pour lutter contre les ravageurs des cultures

OGM

Un organisme génétiquement modifié ou OGM est « un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par génie génétique, soit pour accentuer certaines de ses caractéristiques ou lui en donner de nouvelles considérées comme désirables, soit au contraire pour atténuer, voire éliminer certaines caractéristiques considérées comme indésirables ». Les OGM sont interdits en Agriculture Biologique.

Marque AB

bio_logo

La marque AB de certification, comme le logo bio européen, identifie des produits 100% bio ou contenant au moins 95% de produits agricoles bio dans le cas des produits transformés. Son utilisation est cependant facultative.

Source : agence bio

Le label Européen

label_euro_logo

Tous les produits vendus en Europe qui souhaitent se dire issus de l’agriculture biologique doivent faire figurer le logo européen, sauf tolérance pour écouler les stocks antérieurs.

Dans tous les cas où il est utilisé, doit figurer l’indication du lieu de production des matières premières agricoles composant le produit : «Agriculture UE», «Agriculture Non UE» ou «Agriculture UE/non UE».

Le règlement entré en vigueur en janvier 2009 harmonise les conditions de production en agriculture bio.

Bio cohérence

bio_coherence_logo

Dénonçant les nouveaux critères fixés par l’UE en matière d’agriculture bio, un certain nombre d’acteurs de la filière ont décidé de créer leur propre label : Bio Cohérence.

Parmi eux, la Fédération nationale d’agriculture biologique (Fnab), les Eleveurs bio de France, ainsi que les magasins Biocoop, Biomonde et ProNatura.

Réunis au sein de l’association Alternative Bio 2009, ils proposent un cahier des charges plus exigeant que celui décidé par l’Europe, revenant généralement aux critères qui étaient en vigueur dans l’ancien règlement français.

POUR ALLER PLUS LOIN...