Le bio est-il un produit de luxe ou un produit du quotidien pour la majorité des français ?

CharlesAntoineSchwerer

Charles-Antoine Schwerer

Economiste chez Asterès

Ni l’un ni l’autre, car il existe tout la gamme de prix en bio. Les marques distributeurs se multiplient et démocratisent l’accès au bio. En moyenne, les prix restent plus élevés en bio mais la tendance est à la baisse ces dernières années. La démocratisation de la consommation bio repose aussi sur la multiplication des points de vente. La présence croissante de produits bios dans les grandes surfaces alimentaires (un peu moins de la moitié des ventes de bio en France) facilite aujourd’hui cet accès.

Plus de la moitié des français consomment bio une fois par mois. Le produit bio s’installe donc progressivement dans le champ de consommation des ménages. En se démocratisant, la production bio entre progressivement dans une logique de marché de masse et des tensions apparaissent donc entre les acteurs. Pour certains, il faut continuer à porter des valeurs alternatives. Pour d’autres, il faut produire au meilleur coût un produit qui respecte simplement les normes bio.

Verbatim_12-01

Verbatim_14-01

POUR ALLER PLUS LOIN...