Économie & société

Comment se positionne le secteur associatif français par rapport à ses équivalents internationaux ?

earchambault_alt

Edith Archambault

Professeur émérite à l’université Paris1 Panthéon-Sorbonne

« La part du financement public dans les ressources des associations est plus élevée en Allemagne, en Autriche, en Belgique et aux Pays-Bas qu’en France. »

Les associations françaises sont plus petites et plus nombreuses que dans les pays voisins, ce qui explique aussi le mouvement de concentration actuel. La part du financement public dans les ressources des associations est plus élevée en Allemagne, en Autriche, en Belgique et aux Pays-Basqu’en France.

Pour les pays continentaux européens qui ont le même modèle associatif qu’en France, on observe une diminution du financement du public et une augmentation des ressources commerciales (participation des usagers, de ventes d’objets divers …). Cette tendance au financement commercial se retrouve aussi aux Etats Unis depuis la présidence de Reagan. C’est le cas également pour le Royaume Uni où les boutiques associatives sont nombreuses et des entreprises sociales très dynamiques se développent spectaculairement. Elles ont maintenant un statut juridique qui leur est propre, semi-lucratif, statut que l’on retrouve également en Belgique.

POUR ALLER PLUS LOIN...