Économie & société

Quelle place occupe le financement privé ?

SONY DSC

Viviane Tchernonog

Chercheuse au CNRS, au Centre d’Economie de la Sorbonne de l’Université Paris 1

« Les dons et le mécénat ne représentent aujourd’hui que 4% du financement total du secteur associatif, malgré des régimes fiscaux très favorables. »

Les financements publics et privés sont équivalents en termes de volumes. Les dons et le mécénat ne représentent aujourd’hui que 4% du financement total du secteur associatif, malgré des régimes fiscaux très favorables.
L’essentiel du financement privé est surtout composé par les cotisations et les ressources provenant des usagers qui sont en forte croissance. Avec la raréfaction des financements publics les associations n’ont d’autre choix que d’augmenter leurs tarifs. Les ressources tirées des usagers représentent aujourd’hui, avec les cotisations, 46% du financement total des associations. L’augmentation de la part des usagers a des conséquences importantes dans la mesure où elle tend à déplacer l’action des associations vers des publics solvables, ce qui va à l’encontre de la fonction de solidarité et de cohésion sociale qui est la leur.


POUR ALLER PLUS LOIN...