Économie & société

A quoi tourne l’économie circulaire ?

« Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme » (Antoine Lavoisier). Cette maxime ancienne résume les principes de l’économie circulaire. Mais que trouve-t-on exactement derrière ce terme encore abstrait pour le grand public ? Un véritable nouveau modèle économique, plus adapté au monde de demain ? Une brique d’une réponse plus globale aux enjeux environnementaux ? Ou plus simplement un nouveau terme générique regroupant des comportements préexistants ?

Pourquoi on en parle ?

Parce que dans un contexte économique difficile et agité par les questions environnementales, le terme d’économie circulaire revient de plus en plus souvent dans les discussions, en particulier à cause du débat sur la transition énergétique qui en fait un de ses axe et doit lui donner une définion officielle. Au-delà de l’aspect théorique, comment ce modèle économique se déploie aujourd’hui concrètement au niveau de l’entreprise et des citoyens ? Sa vocation est-elle de devenir le modèle économique dominant ?

Dans ce dossier vous trouverez :

  • Une présentation du concept global d’économie circulaire et les premiers résultats obtenus
  • Des applications concrètes de l’économie circulaire aujourd’hui
  • La place de l’économie circulaire pour le consommateur au quotidien

Les intervenants :

  • Alain GELDRON, Expert National Matières Premières à l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), en charge la prise en compte des problématiques des matières premières et du pilotage, comme référant, de la mise en œuvre du concept d’économie circulaire. Il participe depuis 30 ans à la politique française de gestion des déchets (responsabilité élargie de producteurs, recyclage, premier plan de prévention des déchets), de qualité de l’air et de maitrise de l’énergie.
  • Grégory Giavarina, délégué général de l’Institut de l’économie circulaire, structure nationale multi-acteurs qui « porte haut et fort » l’économie circulaire dans son approche la plus global et dans un objectif d’intérêt général. Elle regroupe des membres fondateurs comme ECOFOLIO, la Fondation Nicolas Hulot, le Groupe LA POSTE, FEDEREC, KEDGE Business School, GRDF et le Syndicat des cimentiers de France.
  • François Marie, responsable chez Renault de la signature eco², signature de la politique environnementale de l’entreprise. Cette signature vise à réduire l’empreinte environnementale des véhicules de génération en génération tout en proposant des solutions de mobilité accessibles au plus grand nombre.
  • Arnaud Humbert Droz, Directeur Général Vadelia, l’éco-organisme qui organise le recyclage des meubles de bureau.

POUR ALLER PLUS LOIN...