Grande Consommation

Prix : Le jeu des comparaisons

L’usage des sites comparateurs de prix s’est énormément développé ces dernières années, puisque 80% des Français les utilisent pour leurs achats non-alimentaires, ce chiffre tombant à 42% pour les produits alimentaires.

Pourquoi on en parle

Parce que la Fédération des entreprises du commerce et de la distribution (FCD),  qui regroupe plusieurs enseignes de la grande distribution, a écrit au 1er ministre Manuel Valls pour demander la suppression de la publicité nationale sur les comparateurs de prix. Cette demande vise principalement les comparateurs de produits alimentaires. La FCD justifie cette demande par la lutte nécessaire contre la « spirale déflationniste des prix alimentaires ».

Pourquoi ça me concerne

Parce que si l’on en croit les enquêtes d’opinion, nous faisons confiance aux comparateurs de prix, à 86% pour le non-alimentaire et 71% pour l’alimentaire. Les produits les plus comparés sont l’électroménager (73%), l’informatique (59%) et les voyages (49%). Et dans 95% des cas, nous serions prêts à choisir une enseigne sur la simple question du prix.

Crédit photo : Soulliat / DR

Le chiffre clé

95%

des Français se déclarent prêts à changer d’enseigne non-alimentaire si jamais un comparateur montre qu’un concurrent propose des prix moins chers .

Source : étude LH2/CA Com – 2013

Le verbatim

Les comparateurs de prix s’intègrent naturellement dans la logique du consommateur d’aujourd’hui qui est de plus en plus un e-acheteur .

Rodolphe Bonnasse, PDG de CA COM

Sur le même sujet…