Alimentation

Vers l’expiration de la date limite d’utilisation optimale ?

La date limite d’utilisation optimale ou DLUO, souvent mentionnée comme « à consommer de préférence avant » sur l’emballage des produits, est souvent confondue avec la date limite de consommation (ou DLC).

Pourquoi on en parle

Parce que le Conseil de l’Union Européenne vient de discuter cette question sous l’impulsion de ministres de l’agriculture de plusieurs États-membres. Ils préconisent la suppression de la mention de la date limite d’utilisation optimale pour certains produits d’ici fin 2015.

Pourquoi ça me concerne

Parce d’après une étude de la Commission Européenne, 50% des consommateurs ne font pas la distinction entre DLC et DLUO. La première concerne des denrées périssables pour lesquelles il existe un risque sanitaire au-delà d’une certaine date. La seconde est elle portée sur des denrées non périssables, comme le vinaigre, le riz ou le sucre par exemple, pour lesquelles il s’agit simplement d’une altération de la qualité du produit. Cette confusion serait à l’origine de 20% du gaspillage alimentaire, qui s’élève globalement à 89 millions de tonnes chaque année en Europe, toujours selon la Commission Européenne.

L’info en plus

2014 a été déclarée « année européenne de la lutte contre le gaspillage alimentaire ». L’objectif global de l’Union Européenne est de réduire de moitié le gaspillage alimentaire d’ici 2025.

Crédit photo : The Council of the European Union

Le chiffre clé

89 millions de tonnes

C’est le volume annuel du gaspillage  alimentaire en Europe.

Source : Commission Européenne – 2014

Le verbatim

Ce label n’a rien à voir avec la santé, mais avec la qualité. Nous pensons que les consommateurs sont en mesure d’estimer eux-mêmes si, par exemple, du riz est encore propre à la consommation.

Sharon Dijksma, ministre néerlandaise de l’Agriculture

Sur le même sujet…