Culture

Livre numérique : le compte n’y est pas

En 2013, le marché du livre en France s’est encore replié de 2,7%. Seule note positive : la progression du livre numérique qui enregistre une croissance de 110% mais génère des revenus encore marginaux.

Pourquoi on en parle

Parce que les difficultés du monde de l’édition en général et la question du livre numérique en particulier seront des sujets abordés dans les jours qui viennent pendant le Salon du Livre.

 Pourquoi ça me concerne

Parce qu’avec 8 millions de foyers français désormais équipés en tablettes, nous devrions nous diriger naturellement vers les éditions numériques pour une partie de nos achats de livres. D’autant que la TVA est alignée avec celle du livre imprimé, soit 5%, depuis le 1er janvier.

 L’info en plus

Ce sont les Anglo-saxons qui se sont le plus vite convertis au numérique, qui pèse désormais 20% de parts de marché aux États-Unis et 15% au Royaume-Uni. Dans ce domaine, la France (1,1%) appartient au monde latin, avec des chiffres légèrement inférieurs à l’Espagne et supérieurs à l’Italie.

 

Crédit photo : AFP PHOTO PIERRE VERDY

Le chiffre clé

1,1%

C’est la part de marché du livre numérique dans le marché du livre français.

Source : GFK – 2014

Le verbatim

Beaucoup de scénarios sont envisageables, et le moins probable est celui où le livre papier survit.

Bruno Racine, président de la Bibliothèque Nationale de France dans Google et le Nouveau Monde – 2010

Sur le même sujet…